Après le directeur du FMI, la Russie ou encore la commission européenne,le ministre des finances du Brésil explique à son tour que nous sommes depuis quelques mois entrés dans une guerre monétaire à l’échelle internationale. Quelques explications après ce graphique personnel, réalisé avec les différents articles en lien dans ce texte dont celui du Financial Times.

20110927 Dévaluations compétitives Akli LE COQ

Pourquoi les Etats affaiblissent leur monnaie ?

Avec la crise globale actuelle, les Etats sont endettés et cherchent à rétablir leur balance commerciale en accroissant leurs exportations. En gros, tout le monde veut devenir la Chine, l’Allemagne et le Japon et vendre aux voisins sans acheter lui-même. Le problème, c’est que les consommateurs deviennent une denrée rare puisqu’ils cherchent justement à rembourser leurs dettes et qu’on les étrangle d’impôts (les consommateurs étant les classes moyennes).

Donc tous les Etats cherchent à vendre leurs produits moins chers en affaiblissant à outrance leur monnaie. Comme nous sommes dans un système où les monnaies ont une valeur déterminée les unes par rapport aux autres, toutes liées au dollar, c’est sur le marché des changes que va se jouer cette guerre.

Comment font-ils ?

  • on peut racheter la monnaie du pays voisin qui est forte pour faire baisser la sienne (la Chine l’a »amicalement » fait au Japon la semaine dernière)
  • on doit racheter du dollar massivement pour faire baisser sa propre monnaie puisque le dollar est la monnaie de référence
  • on peut créer de l’argent pour sauver le système financier et en même temps affaiblir sa monnaie

Qui sont les perdants ?

  • la Suisse, qui a vu son franc exploser et tente désespérément de le faire baisser
  • la zone Euro, qui se plaint de l’euro fort mais refuse pourtant de baisser la valeur de sa monnaie bien qu’elle injecte quand même des liquidités de manière modérée et non publique dans le système financier. Les allemands qui tiennent la BCE savent que la guerre monétaire cause souvent de l’hyperinflation

Les gagnants ?

La Chine et les Etats-Unis, mais ces derniers ont une plus grande marge de manoeuvre car :

  • tous les pays sont obligés d’acheter du dollar pour faire baisser leur propre monnaie alors que c’est très risqué, les créances en dollars étant de moins en moins considérées comme remboursables (actifs pourris même si officiellement les Etats-Unis sont solvables et notés AAA, comme Lehman Brothers)
  • les américains peuvent couler les autres pays à ce petit jeu puisque par définition les Etats-Unis n’ont plus le choix entre racheter leur propre monnaie (inflation puis hyperinflation) ou bien ne rien faire et vendre des produits trop chers et accroître leur déficit commercial (comme l’Europe a choisi de faire).

Bien entendu, il suffit de relire les manuels d’histoire sur les années 30 pour savoir comment une guerre monétaire finit

Retour haut de page