Investissement et spéculation

Benjamin Graham, principal théoricien moderne de l'investissement
Benjamin Graham, principal théoricien moderne de l’investissement

Engagement et anticipation

Investir, c’est en latin in-vestire, prendre l’habit, se revêtir de quelque chose : il y a l’idée de personnalisation, de contact fort avec la chose que l’on investit. Lorsque l’on mise sur l’automobile de masse au moment où les gens sont à cheval ou à pied, on y croit, on y met les moyens : on investit. De cette idée se déduit l’exigence que tout investissement soit normalement de moyen/long terme. Cela se traduit aussi par le fait que l’entrepreneur et l’investisseur ont longtemps été très liés, voir confondus.

Spéculer, c’est en latin speculari, observer attentivement : il y a l’idée de surveiller, de guetter afin d’agir au moment propice. Lorsque l’on scrute le ciel avant de sortir pour décider de s’équiper ou non d’un parapluie, on spécule. De cette idée se déduit l’importance du temps dans le choix d’investissement, l’anticipation.

A l’origine, la spéculation est l’aspect pratique de l’investissement, qui est le financement (public ou privé) d’une activité de moyen/long terme dans laquelle on est partie prenante. Tout ceci n’est jamais désintéressé…

Rendement vs risque et incertitude

En échange, celui qui apporte un capital (l’investisseur) attend un retour sur investissement sous la forme de dividendes. Celui qui reçoit du capital (l’entrepreneur) accepte de lui reverser une partie de son bénéfice car il a pu développer son activité. Mais toute entreprise présente un risque et c’est à l’investisseur de l’évaluer du mieux possible en tenant compte de la comptabilité de l’entreprise, du marché, de la concurrence, des perspectives, de la réglementation…Pire que le risque, il y a l’incertitude : quand l’investisseur est incapable de mesurer le risque de l’activité faute d’information et de transparence comptable et financière, malgré les exigences légales.

A l’origine, on investit pas dans une société comme dans un jeu de grattage. Mais au sein des marchés financiers, ces principes ont été rapidement supplantés par des logiques de court-terme, dont le trading à haute fréquence est une des manifestations les plus graves, et des prises de risques inconsidérés.

Quelques célèbres investisseurs et analystes / stratégistes

Le profil d’investisseur indépendant à la Warren Buffet, sans avoir disparu, doit composer avec celui de l’analyste salarié d’un grand établissement financier, dont les plus brillants éléments sont très écoutés. Les personnalités sont aussi diverses : le cynique appétit d’un Hendry cotoie le pessimisme d’un Grice ; Les convictions de Schiff contrastent avec la froide comptabilité de Chanos. Cet éventail permet de se forger une opinion bien plus solide que les flash « éco » des chaînes d’information.

Longtemps homme le plus fortuné du monde, Warren Buffet a bâti son succès sur l'analyse fondamentale
Warren Buffet a bâti son immense fortune sur l’analyse fondamentale
Albert Edwards, stratégiste pour la Société Générale, mondialement connu pour sa théorie de l'âge de Glace
Albert Edwards, stratégiste à la Société Générale, connu pour sa théorie de l’âge de glace
Bill Gross, dirigeant du fonds PIMCO, connu pour ses prises de position sur la dette publique américaine
Bill Gross, dirigeant du fonds PIMCO, connu pour ses prises de position sur la dette publique américaine, pour qui la crise n’est qu’à « ses prémices »
Dylan Grice, l'un des meilleurs analystes au monde, très inquiet pour l'avenir
Dylan Grice, l’un des meilleurs analystes au monde, anticipe un « effondrement social »
Nouriel Roubini, universitaire et consultant pessisimiste sur le cours de l'or et l'avenir de la zone euro
Nouriel Roubini, universitaire et consultant, pessisimiste sur le cours de l’or et l’avenir de la zone euro
Richard Koo, célèbre analyste chez Nomura
Richard Koo, célèbre pour ses analyses comparées entre Europe et Japon
jeremy grantham
Jeremy Grantham, du fonds d’investissement GMO, est très dissert sur les enjeux énergétiques et environnementaux
Pour Marc Faber, c'est le moment d'acheter de l'or et un fusil...
Pour Marc Faber, c’est le moment d’acheter de l’or et un fusil…
Spécialiste de la finance comportementale, Robert Shiller est très réputé sur le marché immobilier américain
Spécialiste de la finance comportementale, Robert Shiller est très réputé sur le marché immobilier américain
Georges Soros, milliardaire condamné pour délit d'initiés et célèbre pour son attaque spéculative contre la livre sterling.
Georges Soros, milliardaire condamné pour délit d’initiés et célèbre pour son attaque spéculative contre la livre sterling.
Jim Rogers, très critique envers le secteur bancaire américain
Jim Rogers, lié à Soros, est critique envers le secteur bancaire américain
James Chanos, pas convaincu par la comptabilité d'Enron...et pour cause !
James Chanos, pas convaincu par la comptabilité d’Enron…et pour cause !
Dirigeant du fonds d'investissement Eclectica, s'est notamment distingué contre Joseph Stiglitz
Hugh Hendry, du fonds d’investissement Eclectica, s’est notamment distingué contre Joseph Stiglitz
Retour haut de page